• Anatole R.

L'espéranto : une langue facile à apprendre, pour remplacer l'anglais


Le drapeau de l’espéranto.


ÉCLAIRAGE - Une langue bien plus simple que l’anglais a pour vocation de devenir la prochaine langue internationale.


“Ĉu vi parolas esperanton?”1 Cette phrase, il est possible que vous l'entendiez d’ici quelques temps. Et même si vous n’avez jamais entendu parler de cette langue, vous avez normalement compris globalement la phrase… C’est normal : L’espéranto, la langue dans laquelle elle est écrite, a été inventée pour être très facilement apprise et comprise par n’importe qui ! Tout commence dans les années 1870, lorsque l’ophtalmologue polonais L. L. Zamenhof regrette le temps et le travail que les humains passent à apprendre des langues. Il lui vient alors l’idée de créer une langue internationale et juste : l’espéranto est né. L’un de ses principaux atouts est sa simplicité poussée à l’extrême : il n’y a que peu de règles, et aucune exception. Par exemple, pour la conjugaison, les terminaisons sont minimes (-is au passé, -as au présent, -os au futur, et ce, à toutes les personnes… On est loin des groupes et des exceptions innombrables du français !).


À gauche, le mot en espéranto ; à droite, le mot d’origine dans la langue en question.


En plus de cela, l’espéranto est une langue juste. On pense souvent à tort que l’adoption de l'espéranto comme langue internationale est inutile, car l’anglais a déjà cette fonction ; mais c’est faux. L’espéranto n’appartient à aucun peuple, c’est la langue officielle d’aucun pays : elle est donc une langue pour tous. La fonction internationale de l’anglais avantage tous les habitants des pays anglophones, et ils n’auront pas à apprendre d’autres langues que la leur. Ainsi vous vous sentirez désavantagé lors d'un dialogue avec un anglophone natif, car il parlera toujours mieux cette langue, sans avoir pris la peine de passer de longues heures à l'étudier. Et d'ailleurs, à propos de longues heures d'étude, l'un de ses principaux avantages est encore une fois la simplicité, qui permet de parler couramment Esperanto en huit fois moins de temps que l'anglais, et que n'importe quelle langue nationale !

De plus, l’anglais regorge de difficultés cachées : la lettre “A” peut se prononcer d’une dizaine de manières, et la terminaison “-ough” a plus de six prononciations différentes… Quel encombrement ! En espéranto, chacune des lettres a une seule et même prononciation : pas de risque de se tromper ! Réciproquement, quand on entend un mot, on peut être sûr de son orthographe…




Mais assez parlé de la simplicité de la langue. Qu’est-ce que ça peut nous apporter, de l’apprendre ? Eh bien, en attendant qu’elle soit réellement adoptée comme langue internationale, ses avantages sont très nombreux. Déjà, il a été prouvé que l’espéranto permettait l’apprentissage des langues étrangères bien plus vite. Forcément, il puise sa grammaire et son vocabulaire dans de nombreuses autres langues étrangères, donc il permet de mieux comprendre la formation des mots, la grammaire... La preuve : si vous souhaitez parler anglais, consacrer 100 heures à l'espéranto puis 500 heures à la langue de Shakespeare permet un meilleur niveau que de consacrer 600 heures à l’anglais… pour un même temps total d’apprentissage.

Les langues étrangères sont difficiles et on peut être facilement démotivé. Mais l’espéranto est si simple qu’elle redonne confiance : on se sent capable et fait pour apprendre d’autres langues. Vous pourrez rencontrer des amis espérantistes lors de Congrès d’Espéranto ou bien sur Internet ; être hébergé chez d’autres espérantistes lorsque vous allez à l’étranger grâce à l’application Pasporta Servo, faire des rencontres,... Certaines personnes ont rencontré l’amour de leur vie grâce à cette langue ! Sans oublier qu’apprendre une langue retarde l’Alzheimer de 4 ans, développe la créativité, améliore votre CV… En bref, les avantages sont innombrables !



Vous vous dites sûrement qu’une telle langue aussi facile ne peut qu’être appauvrie et sans intérêt, mais c’est tout l’inverse ! Simplicité et richesse ne sont pas indissociables, et l’espéranto fonctionne d’une telle manière qu’elle peut être utilisée d’une manière très intéressante. Par exemple, pour insister sur un mot et augmenter son sens, on ajoute le suffixe -eg- avant la terminaison (granda devient grandega, immense ; ou bien le verbe rire, ridi, devient ridegi, rire à gorge déployée). L’espéranto possède énormément de suffixes et de préfixes qui permettent de nuancer le sens des mots que l’on emploie et d’exprimer avec exactitude ce que l’on veut dire. Si vous êtes heureux, vous pouvez dire « Mi estas feliĉa. »2 Mais si vous vivez le meilleur jour de votre vie, vous pouvez accumuler les suffixes -eg- et dire « Mi estas feliĉegegega! » (Je suis aux anges !). Quand au nombre de -eg- que vous pouvez mettre… Il n’y a pas vraiment de limite, vous pouvez écrire un livre entier avec uniquement des -eg- les uns à la suite des autres, si ça vous tente...

Si vous voyez un chien dans la rue, vous pouvez dire que c’est un “hundo” (chien). Mais si ce chien vous attaque et vous mord la cuisse, vous pourrez vous énerver contre lui en ajoutant le suffixe péjoratif -aĉ- : “Hundaĉo!” (Qu’on peut traduire en “Sale clébard !”). Vous arrivez chez vos grands-parents à la campagne, et vous découvrez leur maison (domo) de très mauvaise qualité… Vous pouvez alors dire “Kio estas tiu domo?!”3 (“C’est quoi cette vieille baraque ?”). Bref, l’espéranto permet de nombreuses choses, et c’est d’ailleurs une langue bien plus riche que de nombreuses langues nationales.


J’espère vous avoir convaincu des bienfaits de cette langue. Comme a dit Tolstoï, « Les sacrifices que fera tout homme de notre monde européen, en consacrant quelque temps à l’étude de l’espéranto, sont tellement petits, et les résultats qui peuvent en découler tellement immenses, qu'on ne peut se refuser à faire cet essai. »

Si l’envie vous prend de commencer l’apprentissage, de très nombreuses ressources existent sur Internet : Le site Lernu! (lernu.net) est pour moi le meilleur : on apprend des bases solides, du vocabulaire et on découvre la culture espérantophone en suivant une histoire racontée en espéranto. Le site Duolingo propose aussi des cours pour les francophones (mais c’est loin d’être la méthode la plus efficace). Vous pouvez aussi rejoindre des communautés sur Internet pour parler et rencontrer d’autres espérantistes. Il y a un serveur Discord (https://discord.gg/x93gkvF), un forum sur Reddit (https://reddit.com/r/Esperanto), des groupes WhatsApp, Facebook,... C’est une langue qui vit, en particulier sur Internet ! Alors n’ayez pas peur de vous lancer, vous ne le regretterez pas !



Bonan ŝancon! 4 (Bonne chance !)





1 Prononcé “Tchou vi parolasse espéranne-tonne ?” (Tu parles espéranto ?)

2 Prononcé “Mi éstasse féli-tcha” (Je suis heureux)

3 Prononcé “Kio éstass ti-ou domatcho?!”

4 Prononcé “Bo-nanne channe-sonne”



Crédits photos (dans l’ordre de l’article) :

Ziko, sur Wikimedia Commons (https://commons.wikimedia.org/wiki/File:2008_uk_flagoj.JPG)

u/jpslb418 sur Reddit (https://www.reddit.com/r/Esperanto/comments/fee399/a_slide_from_my_esperanto_presentation/)

Parti Europe Démocratie Espéranto (https://e-d-e.fr/Propositions-alternatives-pour-une-meilleure-maitrise-des-langues-vivantes)

Extrait du livre Parlons Espéranto de Jacques Joguin





269 vues
Posts à l'affiche
  • Instagram
  • Instagram
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now